Logo OpenSynaps auto-hypnose petit

Les programmes d’OpenSynaps visent à créer de nouveaux états de conscience grâce à l’auto-hypnose et une combinaison de techniques mentales innovantes. Découvrez ce qui nous rend unique !

OpenSynaps

Les programmes d’OpenSynaps visent à créer de nouveaux états de conscience pour remédier à vos troubles et à vos peurs. Ils mettent à votre disposition diverses techniques mentales combinées telles que la respiration, la relaxation, les ondes alpha, le subliminal, et le conditionnement opérant. Grâce aux possibilités offertes par la Réalité Virtuelle et ses particularités d’immersion immédiate, ces techniques ont un impact direct sur votre conscient et votre subconscient. Les programmes OpenSynaps sont aussi disponible sous forme d’applications mobiles (c.à.d: sur téléphone). Elles vous donneront la possibilité d’améliorer grandement votre bien-être et votre réussite qu’elle soit personnelle, professionnelle, scolaire ou sportive.

Qu'est-ce que la peur ?

Avant tout de chose, parlons de la peur : La peur, votre peur est tout à fait naturelle. D’un point de vue physiologique, la peur c’est de l’adrénaline, l’hormone du stress déclenchée par l’hypophyse. À dose normale, l’adrénaline stimule vos performances, votre intelligence ainsi que la créativité; elle a permis à l’humanité de survivre et de se développer. Elle vous permet de vous dépasser. Par contre à forte dose, la peur est un poison qui paralyse votre cerveau. Cette peur est à la base de nombreux troubles psychologiques; c’est elle qui peut aussi entraîner également la baisse de vos performances qu’elles soient intellectuelles, scolaires, physiques ou sportives.

   

La peur et le reflexe conditionné

Les réactions liées à la peur proviennent parfois d’un ou plusieurs réflexes conditionnés qui auraient mal tourné; par exemple la personne qui a peur des araignées sait que l’araignée n’est pas bien dangereuse, mais à sa vue, elle est victime de réactions incontrôlables . Dans un nombre considérable de nos comportements, notre cerveau procède par réflexes conditionnés dont certains sont néfastes et provoquent divers troubles émotionnels.

En en souffrant, vous êtes dépendant d’un mauvais réflexe conditionné au même titre qu’un ordinateur est victime d’un virus. Opensynaps vous aidera à créer de nouveaux réflexes conditionnés positif et libérateur remplaçant d’anciens réflexes dérangeants.

Fonctionnement d'OpenSynaps

Si vous aimez les chiffres, essayez d’imaginer qu’environ cent mille milliards de synapses sont interconnectées dans notre cerveau et forment l’infrastructure supportant votre mental. En simplifiant beaucoup, on peut dire que le cortex travaille en ondes « beta »(de 12 à 46 hertz) et que le cerveau limbique en ondes « alpha » (de 8 à 12 hertz). Les ondes beta traitent les informations principalement du cortex : le jugement, la pensée, la réflexion, la planification…et sa vitesse est rapide par rapport à celle des ondes alpha qui constituent un pont entre le conscient et le subconscient.

Le cerveau limbique est constitué de milliards de programmes sous forme de réflexes conditionnés qui assurent notre survie et régissent nos émotions. Si vous souffrez d’un dysfonctionnement (insomnies, phobies, addictions, angoisses…), cela correspondrait à un dysfonctionnement de la chaîne synaptique, à l’image d’un virus informatique qui viendrait perturber les programmes de votre ordinateur. Opensynaps vous aidera à construire “un programme antivirus” qui, étant fait consciemment, s’inscrira tout d’abord dans votre cortex. En vous exerçant chaque jour 10 minutes tout en étant en onde alpha, le nouveau programme s’installera dans le cerveau limbique. En l’associant à une méthode de conditionnement opérant, votre programme sera automatisé et pourra être enclenché rapidement sur base d’un simple signal. Un programme mental perturbé entraînant des peurs, des insomnies, des angoisses consomme beaucoup d’énergies; en proposant au psychisme un nouveau programme harmonieux et équilibré, le cerveau qui cherche régulièrement d’économiser ses énergies (par exemple en créant des automatismes), choisira ce nouveau programme qui remplacera l’ancien. On aura ainsi crée un nouveau réflexe conditionné positif qui remplacera un ancien réflexe conditionné négatif.

Méthodes mentales utilisées

Les méthodes ci-dessous sont utilisées dans les applications OpenSynaps en plus de l’auto-hypnose

Respiration - OpenSynaps Auto-Hypnose

Respiration

Descendant le plus bas possible au niveau du ventre, trois respirations profondes permettent d’évacuer les 80% de l’adrénaline secrétée lors d’un stress. Une respiration ressentie profondément dans son être est à la base de toute connexion avec son mental.

Relaxation - OpenSynaps Auto-Hypnose

Relaxation

Le programme d’Opensynaps vous proposera 3 relaxations différentes présentées aléatoirement. La relaxation vous permettra de vous mettre en relation profonde avec votre corps; libéré des tensions, vous aurez libre accès à votre cerveau.

Image subliminal - OpenSynaps Auto-Hypnose

Subliminal

Le subliminal est une technique basée sur l’envoi de messages inférieurs au seuil perceptif, visant à communiquer avec votre subconscient. Le programme d’Opensynaps vous permettra de composer vous-même vos propres messages subliminaux.

Art-thérapie - OpenSynaps Auto-Hypnose

Art-thérapie

Créer un tableau personnel sous forme d’un jeu vous procurera un plaisir particulier. Votre tableau converti en subliminal vous plongera dans un état de profonde détente et d’ouverture à votre subconscient.

Sono-thérapie - OpenSynaps Auto-Hypnose

Sono-thérapie

La thérapie par le son se base sur la résonance physique et émotionnelle du corps. La sonorité que vous aurez choisie vous accompagnera tout au long de votre programme comme une présence fidèle au même titre que les battements de votre coeur. 

Conditionnement opérant - OpenSynaps Auto-Hypnose

Conditionnement

Le conditionnement opérant est une technique qui permet de modifier des comportements en créant un nouveau réflexe conditionné, à l’image des expériences de Pavlov. 

Charles Mottier

Psychologe et spécialiste de l'auto-hypnose, créateur de la méthode OpenSynaps

“Nous avons créé OpenSynaps pour faciliter l’accès à des techniques mentales bénéfiques et à la portée de tout le monde.”

Biographie

Je suis Charles Mottier, un psychologue de 85 ans  qui travaille avec passion encore dans divers domaines, celui de l’écriture, de la direction d’une société de sélection, celui de la création de tests et celui de l’autohypnose.

J’ai fait mes classes à Genève sauf les 2 dernières années du collège passées à Engelberg , en internat chez les bénédictins où j’ai obtenu la maturité classique grec et latin, le tout en allemand. J’ai choisi les études de psychologie à l’université de Genève avec l’obtention du diplôme en orientation scolaire et professionnelle. J’ai travaillé 5 ans à l’Etat de Genève au service d’orientation qui venait de se créer. A l’âge de 30 ans, j’ai ouvert mon propre cabinet de consultation pour adolescents avec comme exigence, celle d’aider l’adolescent à trouver son identité, souvent sa raison de vivre en recherchant à toujours mettre en évidence sa valeur personnelle quel que soit son niveau de performances ou de connaissances. 

Parallèlement à mon activité de consultations, j’ai acquis la formation de sophrologue étant passionnée par les problèmes liés aux émotions, ayant été un enfant particulièrement émotif suite au décès accidentel de mon père à l’âge de 3 ans. Convaincu de la force du mental chez la personne qui veut changer ou améliorer ses performances, j’ai créé ma propre méthode d’autohypnose que j’ai pratiquée pendant plus de 30 ans, après avoir eu l’occasion de la tester et de la valider auprès de 40 compétiteurs de tir au revolver en Martinique. J’ai reçu la médaille d’or des Caraïbes en guise de remerciements.

L’enseignement de l’autohypnose a concerné des enfants pour des problèmes de phobies, des adolescents pour des crises d’angoisses, de stress scolaire, professionnel ou sportif, d’insomnies, des adultes de tout âge confrontés à des problèmes existentiels, des situations de burnout, de maladies psychosomatiques, des insomnies et des troubles dépressifs. J’ai toujours expliqué l’autohypnose par une comparaison avec un ordinateur : la personne qui souffre d’un trouble est comparable à un ordinateur victime d’un virus . L’autohypnose consiste en un programme antivirus capable de mobiliser les ressources mentales de la personne pour réorganiser son fonctionnement normal.

Le programme d’autohypnose que j’ai créé comporte des originalités par rapport à ceux qui ont été développés ces dernières années. Je l’ai couplée avec des techniques américaines de conditionnement opérant : on remplace un réflexe conditionné négatif par un nouveau réflexe positif qui fonctionne de manière quasi automatique à partir d’un signal physique que je garde secret, étant le seul à y avoir pensé et qui s’avère particulièrement efficace. L’autohypnose consiste à changer  l’état de conscience d’une personne et de l’amener à être en onde alpha. J’ai donc enrichi ma méthode ces dernières années en recourant à des processus subliminaux : sur fond d’images subliminales choisies par la personne, le message verbal qu’il a choisi et la sonorité du bol tibétain choisie, passent en mode subliminal pour atteindre plus facilement et rapidement les zones subconscientes de la personne afin d’opérer une nouvelle programmation de son fonctionnement tel qu’elle le désire.

Depuis un an, toute cette approche fait l’objet d’applications en réalité virtuelle afin de mettre ma méthode à la disposition de tout le monde sous le forme d’OpenSynaps, à l’aide de programmes entièrement personnalisés. Les résultats obtenus sont bluffant.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir à découvrir mes méthodes.

 

Charles Mottier

Histoire de l'auto-hypnose

Depuis l’antiquité, de nombreuse civilisation ont remarqué l’existence d’un lien entre les problèmes mentaux et ceux physiques. Les Romains exprimaient cela comme «Mens Sana In Corpore Sano», soit « Un esprit sain dans un corp sain ».

Les Romains et les Grecs de l’Antiquité, utilisaient des temples du sommeil où des patients étaient plongés dans un demi-sommeil ayant pour but de soigner des maladies à travers l’influence de la suggestion mentale.

Loin de là, en Afrique ce lien apparaissait au travers des rites chamaniques qu’on retrouvera plus tard aussi en Amérique. Parmi ces rites, l’utilisation de battements de tambours et de psalmodies induisaient chez leurs sujets un état cataleptique aidant la connexion entre le physique et le mental et favorisant la guérison de certains maux.

Ces méthodes antiques peuvent s’apparenter aujourd’hui à la méthode d’autosuggestion. Un patient en état de demi-conscience, en se suggérant qu’il va bien, va voir ses symptômes s’améliorer grâce à une diminution du stress et d’autres effets démontrés mais pas toujours compris.

L’histoire de l’hypnose moderne commence au 18éme siècle avec Anton Mesmer, lequel devint célèbre en obtenant des guérisons de troubles mentaux grâce au magnétisme. Il avait été auparavant prêtre jésuite. La combinaison de sa technique magnétique ainsi que d’un discours bien élaboré induisaient les patients dans un état second où ils étaient persuadés d’être soigné grâce au magnétisme.

L’histoire continue au 19ème siècle lorsque les chirurgiens James Braid et James Esdaile découvrent dans des expériences similaires le pouvoir de l’hypnose. Ils constatèrent que certains patients pouvaient rentrer en transe lorsque leurs yeux étaient captivés par de lents mouvements de balayage d’objet. Cet état de transe induisait une anesthésie complète de tout le corps et permettait de diminuer les doses de chloroformes lors de la chirurgie.

L’hypnose moderne date du 20ème siècle avec le psychiatre Dr Milton Erikson. En induisant ses patients en transe, c’est-à-dire dans un état hypnotique, avec diverses méthodes de relaxations, il réussit à obtenir d’excellent résultats dans le traitement de divers troubles psychologiques.

Depuis une trentaine d’année, plusieurs études scientifiques sont menées dans le but d’affirmer ou d’infirmer l’efficacité de l’hypnose et l’autohypnose. Par exemple, en 2002, le scientifique John H. Gruzelier a obtenu une réduction de 40% de l’apparition cyclique de l’herpès génital chez 65% des patients ayant suivi 6 semaines de sessions d’hypnose au travers d’enregistrements audio. Une autre étude a fait l’objet d’une comparaison entre l’hypnose et une thérapie cognitives pour le traitement de la dépression. Le résultat de cette étude a montré des effets semblables entre les deux techniques avec un léger avantage à l’hypnose.

 

Actuellement, beaucoup de projets concernant l’hypnose sont en cours avec plus ou moins de succès dans le monde médical et du développement personnel et les applications de cette technique sont validé et utilisés dans un nombre croissant d’applications.

Sources :

Alladin A, et al. “Cognitive Hypnotherapy for Depression: An Empirical Investigation,” International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis (April 2007), Vol. 55, No. 2, pp. 147–66.

Barabasz M. “Efficacy of Hypnotherapy in the Treatment of Eating Disorders,” International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis (July 2007), Vol. 55, No. 3, pp. 318–35.

Histoire de l’hypnose. (n.d.). Retrieved April 1, 2020, from autohypnose.me website: https://www.autohypnose.me/histoire-de-l-hypnose/

Spiegel D. “The Mind Prepared: Hypnosis in Surgery,” Journal of the National Cancer Institute (Sept. 5, 2007), Vol. 99, No. 17, pp. 1280–1.